Les plus beaux sites de la Jordanie

Les plus beaux sites de la Jordanie

 

Nos voyages en Jordanie

Ajlun

Ancienne bourgade qui s’étend au nord de la vallée du Jourdain, au pied d’un impressionnant château fort (Qala’at Ar-Rabad), construit par le neveu et général de Saladin en 1184, pour se protéger des Croisés. Du haut du château s’offre à vous une superbe vue sur le lac de Tibériade et les monts de Judée. C’est une réserve de belles collines en pente douce, couvertes d’épaisses forêts de chênes à feuillage persistant auxquels se mêlent pistachiers, caroubiers et arbrisseaux à fraises sauvages.

Amman

Connue jadis sous les noms de Rabat-Ramon puis de Philadelphia, Amman est la capitale de la Jordanie, construite sur sept collines. Selon la Bible, cette ville accueillante et chaleureuse

existait déjà à l’époque de l’exode des Hébreux vers la Terre Sainte au XIIIe s. av.J.-C. Les fouilles ont permis de découvrir des vestiges remontant à l’âge de bronze et de fer.

On peut découvrir aussi la citadelle faite de constructions romaines, byzantines et islamiques, bâtie sur l’une des collines, le Jebel al Qala’a.

À quelques mètres de la citadelle, les ruines du palais Omeyyade, construit au VIIIe s., abritent aujourd’hui le musée archéologique. Du sommet du Jebel al Qala’a, s’offre un superbe panorama sur la ville d’Amman dont le théâtre romain datant du IIe s. ap. J.-C., construit au flanc de la colline. Il peut contenir 6000 personnes.

Aqaba

Située à environ 335 km d’Amman, Aqaba est une étape agréable après le désert rose du nord. Ce petit village de pêcheurs de jadis s’est transformé en une station balnéaire par excellence au grand plaisir des touristes à la recherche de calme et de détente.

Béthanie

À l’est du Jourdain, en face de l’ancienne Jéricho se situe le Wadi Khanar, la “Béthanie au-delà du Jourdain”. C’est dans cette région que Jésus s’était retiré quand la foule de Jérusalem le menaçait. Dans la zone sud du Wadi Kharrar se trouve Béthanie (nom arabe : Al-Maghtas) considérée comme le lieu où Jean-Baptiste baptisa Jésus. Non loin se situent les ruines de Béthabara, église byzantine en mémoire de Jean-Baptiste.

Châteaux du désert

Ces châteaux furent pour la plupart construits ou transformés à la fin du VIIe et au début du VIIIe s. par les souverains Omeyyades de Damas. De Qasr Al Hallabat, ancienne villa romaine, fortifiée contre les attaques des tribus du désert, il ne reste aujourd’hui que des ruines.

Qasr Al Azraq en basalte noir du début du XIIIe s. fut en grande partie détruit par le tremblement de terre de 1927. Qasr Amra est le mieux conservé des châteaux du désert. Les murs des trois grandes salles sont recouverts de fresques. Qasr Al Kharanah est considéré comme le premier khan (caravansérail) islamique, étape-refuge sur la route des négociants islamiques.

Jérash

Considérée comme l’une des villes provinciales romaines les mieux préservées du monde, Jérash est le deuxième site touristique du pays après Pétra. Cette cité fit partie de la Décapole dont une grande partie subsiste encore aujourd’hui. Les fouilles ont permis de mettre à jour deux théâtres, un forum de forme elliptique, plusieurs temples et églises, un marché et des thermes, le Cardo maximus, allée de 600m bordée de colonnes. Après la visite de l’Empereur Hadrien, la ville fit ériger un superbe arc de triomphe en son honneur.

Kérak

Érigé sur “la Route des Rois”, itinéraire des caravanes qui se rendaient d’Égypte en Syrie, la forteresse est un très bel exemple de construction militaire du temps des Croisades. Elle offre une vue spectaculaire sur la vallée du Wadi al Mujib.

Après avoir résisté pendant des années aux assauts des armées arabes, la forteresse fut occupée par Renaud de Châtillon en 1170, puis remise aux troupes de Saladin en 1188, après la bataille de Hattin.

Madaba

Située au cœur d’une région agricole riche, Madaba, ancienne cité moabite mentionnée dans la Bible, est encore habitée aujourd’hui. Cette petite ville est surtout connue pour ses mosaïques dispersées dans les églises et maisons de Madaba, dont la plus éclatante date du VIe s., époque byzantine. Cette mosaïque se trouve dans l’église grecque orthodoxe Saint-Georges et représente une très belle carte de la Palestine.

Mer Morte

Située au nord dans la vallée du Jourdain, la mer Morte est à plus de 400m au-dessous du niveau de la mer. Elle est réputée pour ses vertus thérapeutiques en raison de son fort taux de concentration en sel.

Mont Nébo

À 11 km de Madaba, le mont Nébo abrite le tombeau de Moïse, le site présumé de sa mort et le lieu de sépulture. Selon la Bible, Moïse découvrit la Terre Promise sans avoir eu le droit de s’y rendre.

En son hommage, les chrétiens byzantins édifièrent une petite basilique où l’on peut encore admirer des mosaïques de cette période, représentant des scènes de chasse, une panthère, un ours, des moutons et des biches. Au sommet de la colline et par temps clair, on a une vue magnifique sur la vallée du Jourdain à la mer Morte jusqu’aux tours qui dominent Jérusalem.

Petra

Joyau de la Jordanie, capitale des Nabatéens, qui taillèrent dans les rochers d’extraordinaires

bâtiments et tombeaux, sa fascination est surtout dûe à son emplacement. En effet, les collines de grès tourmentées et escarpées forment une gorge profonde de toutes parts. Pour la visite, il faut emprunter le Siq, étroite et sinueuse faille dans le rocher. Les hauts lieux du site : Khazneh (le trésor) dont la façade est bien connue, le tombeau aux obélisques, l’amphithéâtre (de 8 000 sièges), les tombeaux royaux, la voie à portiques, le temple aux Lions Ailés, etc.

Spectacle Pétra by night : lundi et jeudi de 20h30 à 22h30.

Umm Qais

Ancienne ville gréco-romaine de Gadara, qui faisait partie de la Décapole, la ville domine au nord le plateau du Golan et le lac de Tibériade, et au sud la vallée du Jourdain. On peut y visiter les ruines de deux théâtres et une terrasse à colonnade.

Wadi Rum

Fabuleuse vallée sèche et désertique de grès rouge sur un socle de granit, le plus vaste et le plus majestueux de Jordanie. Ce désert est devenu mondialement connu grâce à Lawrence d’Arabie qui y séjourna lors de la révolte arabe de 1917-1918. Vous découvrirez ce désert en véhicules tout terrain conduits par des bédouins.

Dana

Cette réserve présente une remarquable diversité de paysages qui vont des hautes terres boisées aux pentes rocheuses, et des plaines de graviers aux dunes de sable. Dana protège environ 703 espèces de plantes rares et 38 de mammifères.

Moujib

La réserve du Moujib est la plus basse au monde en altitude. Située au fond de la profonde gorge du Wadi Mujib, elle s’étend jusqu’à Kerak et les montagnes de Madaba au nord et au sud.

Cette dénivellation de 1300 m, associée à l’eau apportée à la vallée par sept affluents, confère au Wadi une magnifique biodiversité.

Plus de 420 espèces de plantes, 10 espèces de carnivores et 102 espèces d’oiseaux permanents et migrateurs répertoriés à ce jour.

Commentaires

Laisser un commentaire

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.